protection


protection

protection [ prɔtɛksjɔ̃ ] n. f.
• v. 1200; bas lat. protectio
1L'action, le fait de protéger, de défendre qqn ou qqch. (contre un agresseur, un danger, etc.); le fait de se protéger ou d'être protégé. 1. aide, assistance, 1. défense, 1. garde, secours. La protection du ciel, divine. « l'orgueil de la protection exercée à tout moment en faveur d'un être faible » (Balzac). Accorder sa protection à qqn. La protection des opprimés. Demander protection à qqn. Obtenir la protection de qqn ( protecteur , protégé) . Mesures de protection en faveur des minorités ethniques. garantie. Protection diplomatique. Protection judiciaire des mineurs délinquants. Protection rapprochée : moyens mis en œuvre pour protéger une personnalité contre une attaque éventuelle de ceux qui l'approchent de près ( 2. garde [du corps], fam. gorille) . — Protection de l'environnement. Protection des sites. Protection civile : aide aux populations en cas de sinistre. Protection maternelle et infantile (P. M. I. [ peɛmi ]) :service public de surveillance médicale des femmes enceintes et des enfants en bas âge. Le système de protection sociale : la Sécurité sociale, les allocations familiales, etc. Loi du 23 juin 1989 relative à l'information et à la protection des consommateurs.
♢ SOUS LA PROTECTION DE. « La cité antique se plaçait sous la protection divine » (Benda). Prendre qqn sous sa protection (cf. Sous son aile).
♢ PROTECTION CONTRE. Protection contre les maladies ( prévention, prophylaxie) , contre les accidents du travail, contre l'incendie, etc.
♢ DE PROTECTION : servant à protéger. Écran, gaine, rideau de protection.
2Personne ou chose qui protège. « Le Seigneur est notre protection et notre aide » (Calvin). La protection, les protections d'un navire de guerre, d'un char d'assaut. blindage. Protection d'une machine. habillage. Protection matelassée pour les coudes ( coudière) , les genoux ( genouillère) . Travailler sans protection. Protection périodique. Protection thermique. bouclier. Protection d'un fichier informatique : dispositif matériel ou logiciel interdisant l'écriture intempestive sur ce fichier. Supprimer la protection d'une disquette ( déprotéger) .
3L'action de protéger, de patronner qqn. Le ministre qui le prit sous sa protection. « La protection du préfet s'était retirée du député sortant, pour se porter sur M. Rochefontaine » (Zola). Avoir de hautes protections. Obtenir qqch. par protection, grâce à la faveur de qqn. ⇒fam. piston.
4Action de favoriser la naissance ou le développement de qqch. encouragement. « Une époque où les progrès des lettres sont encouragés par la protection des chefs de l'État » (Mme de Staël). mécénat.
5(1664) Écon. Ensemble de règles et de mesures visant à contrôler ou limiter l'entrée de produits étrangers afin de protéger un ou plusieurs secteurs nationaux contre la concurrence étrangère ( protectionnisme). « Moi, je suis pour la protection, il faut qu'on nous défende contre l'étranger » (Zola).
6Comportement protecteur (2o). Des amitiés « accompagnées de condescendance et de protection » (A. Gide). Un air, un ton, un sourire de protection.
⊗ CONTR. Agression, attaque, hostilité, oppression, tyrannie.

protection nom féminin (bas latin protectio) Action de protéger, de défendre quelqu'un contre un danger, un mal, un risque : Réclamer la protection des lois. Prendre quelqu'un sous sa protection. Action de protéger, de préserver quelque chose : Protection des cultures. Ce qui protège, assure contre un risque, un danger, un mal : C'est une protection contre le froid. Action de favoriser une activité, d'aider au financement de son développement : Protection des arts et des lettres. Personne bien placée pour faire bénéficier quelqu'un d'avantages, de privilèges : Avoir de hautes protections au ministère. Biologie Fonction par laquelle les espèces vivantes se protègent des facteurs défavorables ou de l'attaque par un agresseur. Informatique Technique permettant de limiter, en fonction de certains critères, l'accès à un fichier, à une banque de données, à un serveur. Métallurgie Recouvrement d'une surface pour la protéger de l'oxydation, de la corrosion, de l'usure, etc. ● protection (expressions) nom féminin (bas latin protectio) Par protection, grâce à la faveur de quelqu'un plutôt que par ses propres mérites. Protection rapprochée, ensemble des mesures ayant pour but d'empêcher toute action menée à courte distance contre une personnalité. Sous la haute protection de quelqu'un, sous le patronage de telle ou telle personnalité. Tissu de protection, tissu végétal superficiel assurant la protection de la plante contre l'évaporation, le gel, les prédateurs, etc. Protection civile, nom de la sécurité civile, avant 1975. Protection diplomatique, protection exercée à l'étranger par un État au profit de ses nationaux et de certaines autres personnes. Protection judiciaire, ensemble des mesures que peut prendre le juge des enfants à l'égard d'un mineur ou d'un majeur de 18 à 21 ans en danger moral (action éducative en milieu ouvert, placement dans un établissement spécialisé, etc.). Protection maternelle et infantile (P.M.I.), organisme départemental chargé de la protection sanitaire et sociale des femmes enceintes et des mères ainsi que des enfants de la naissance à 6 ans ; ensemble des mesures de protection prises par ces organismes. Protection sociale, ensemble des régimes qui assurent (ou complètent) une couverture sociale ainsi que diverses aides ou allocations à caractère familial ou social (sécurité sociale, mutualité, retraites complémentaires…). Dispositif de protection, ensemble fonctionnel d'appareillages, capable de provoquer la mise hors service d'un ou de plusieurs éléments de réseau ou d'installation dans des conditions anormales. Protection mémoire, technique interdisant la possibilité de modifier les données contenues dans des zones de mémoire spécifiées. Protection cathodique, méthode électrique de protection des conduites contre la corrosion, consistant à inverser le sens des réactions électrochimiques qui peuvent se produire entre le métal et son environnement. Protection aérienne, action aérienne interdisant à un ennemi aérien l'approche ou l'attaque en vol d'appareils amis. Protection antiaérienne, action menée à l'aide de moyens sol-air pour protéger l'infrastructure et les formations engagées dans le combat terrestre. ● protection (synonymes) nom féminin (bas latin protectio) Action de protéger, de défendre quelqu'un contre un danger, un...
Synonymes :
- défense
Ce qui protège, assure contre un risque, un danger, un...
Synonymes :
Action de favoriser une activité, d'aider au financement de son...
Synonymes :
- mécénat
Personne bien placée pour faire bénéficier quelqu'un d'avantages, de privilèges
Synonymes :
- piston (familier)

protection
n. f.
d1./d Action de protéger, de se protéger; son résultat. Bénéficier de la protection d'un haut personnage.
(Choses) La protection d'un appareil par un blindage.
d2./d Dispositif, institution qui protège. Protection civile, qui vise à protéger les populations civiles en cas de guerre ou de catastrophe nationale.
Protection de l'environnement: ensemble des actions visant à lutter contre les atteintes à l'environnement.
d3./d Personne ou chose qui protège. Une protection efficace.

⇒PROTECTION, subst. fém.
A.— 1. Action ou fait de soustraire quelqu'un ou quelque chose à un danger, à un risque qui pourrait lui nuire; fait de se protéger ou d'être protégé. Synon. assistance, défense; anton. menace, attaque. Moyen de protection; protection contre l'incendie. Partout les ambassadeurs le couvraient d'une protection illimitée (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 286). Mais la haute protection dont jouissait Gilbert lui donnait aux yeux de ses collègues un certain prestige (ARLAND, Ordre, 1929, p. 401).
a) [Accompagné d'un compl. adj. ou adnominal indiquant celui ou ce qui protège] Protection divine; protection aérienne, militaire, nucléaire. Elle se voyait (...) exilée en quelque sorte de sa patrie, privée de la protection paternelle, au milieu d'une cour étrangère (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 24). Et il la découvrit bientôt [la maison], toute basse, munie de contrevents verts, sous la protection d'une barrière en bois goudronné (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 444). Cette opération pourrait comporter une protection navale et un appui aérien par les forces de l'Empire britannique (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 580).
ADMIN. PUBL. Protection sociale. Prise en charge par la société des risques de maladie, des accidents du travail, du chômage et de la retraite. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors du mariage, jouissent de la même protection sociale (Déclar. univ. Dr. Homme, 1949, p. 7). Quatre projets de loi concernant la protection sociale des agriculteurs (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p. 192).
b) [Accompagné d'un compl. adj. ou adnominal indiquant celui ou ce qui est protégé] Protection de l'environnement, des sites, des sols; la protection des droits d'auteur, des prix; protection sanitaire. En somme, vous assuriez vous seule la surveillance et la protection de cette maison? (BERNANOS, Crime, 1935, p. 773). Ce plan comprenait la création (...) de « larges zones de protection forestière » (Forêt fr., 1955, p. 26).
Spécialement
Protection civile. Mission de la puissance publique consistant à limiter les risques encourus par la population et à réduire les dommages causés aux biens matériels lors d'accidents, de catastrophes ou de cataclysmes (d'apr. DEBB.-DAUDET Pol. 1981). En matière de protection civile, le préfet de défense contrôle et coordonne les actions appelant la mise en œuvre de moyens excédant le cadre du département (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 303).
Protection diplomatique. ,,Théorie en vertu de laquelle un État prend fait et cause pour l'un de ses ressortissants victime d'un dommage imputable à un État étranger`` (DEBB.-DAUDET Pol. 1981).
Protection maternelle et infantile (abrév. P.M.I.). ,,Surveillance médico-sociale préventive de l'ensemble des femmes enceintes et des enfants du premier et du second âge`` (Lar. Méd. t. 3 1972). V. maternel ex. 4.
2. Loc. verb.
Demander protection (à qqn). Solliciter son appui, son assistance contre des dangers ou des difficultés. La timide vierge levoit ses beaux yeux vers le duc de Bourgogne pour lui demander protection (COTTIN, Mathilde, t. 2, 1805, p. 112). Tu vas aller chez le commissaire : tu lui diras (...) que tu demandes protection à la loi (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Signe, 1886, p. 1052).
Mettre, placer sous la protection de qqn. Confier quelqu'un ou quelque chose à quelqu'un pour qu'il l'assiste et le secoure. Prince, je le place aussi [un recueil] sous votre protection royale (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 497).
Empl. pronom. réfl. On voit des hommes (...) qui abandonnent leurs domaines (...) et vont s'enfermer dans une ville, et se mettre sous la protection d'une église (GUIZOT, Hist. civilis., leçon 7, 1828, p. 17). Désespéré, jugeant tout perdu, il courut à Ascalon se placer sous la protection de la garnison égyptienne (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 143).
3. Protection rapprochée. Protection exercée à l'entour immédiat d'un personnage important par ses gardes du corps, notamment lorsqu'il se déplace en public ou participe à des réunions, et visant avant tout à éviter qu'il ne soit victime d'un attentat. Ainsi les militants du SAC ne s'adonnent-ils pas seulement à la protection rapprochée de personnalités (Le Monde, 31 juill. 1981 ds R. Trad. 1983 n° 23/24, p. 43).
B.— En partic.
1. Personne ou chose qui protège de certains dangers ou de certains risques. Synon. défense. Elle remarqua tout à coup qu'il portait des gants de filoselle noire, mince protection contre le vent du nord (BERNANOS, Crime, 1935, p. 734). Mais le silence même n'aurait pas été longtemps pour vous une protection efficace (BERNANOS, Crime, 1935 p. 860). Le délégué jouit pourtant de diverses protections légales (REYNAUD, Syndic. en Fr., 1963, p. 215) :
1. Je connaissais assez le caractère espagnol pour être très sûr de n'avoir rien à craindre d'un homme qui avait mangé et fumé avec moi. Sa présence même était une protection assurée contre toute mauvaise rencontre.
MÉRIMÉE, Carmen, 1847, p. 9.
Spécialement
HYG. Protection périodique.
INFORMAT. Protection mémoire. Dispositif empêchant qu'un programme en cours d'exécution ne vienne perturber les informations appartenant à un autre programme (d'apr. STERN.-LEP. 1971, MORVAN 1980, Microproc. 1981).
2. a) Attitude d'une personne influente qui use de son pouvoir pour favoriser la carrière ou les visées de quelqu'un; p. méton., cette personne elle-même. Synon. appui, piston (fam.). La protection spéciale du pape Innocent III, sa proche parenté avec l'empereur Frédéric Barberousse (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 2).
Par protection. Par faveur. Le sire Ferry de Mailly et d'autres gentilshommes (...) furent amenés à Compiègne, mis à la torture, et puis suspendus au gibet, hormis le sire de Mailly, qui, par protection, fut sauvé (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 91). On a demandé des tueurs de bœufs à l'abattoir, et il s'est fait embaucher là-dedans par protection (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 135).
b) P. méton. Personnage qui use de son influence, de son pouvoir pour protéger quelqu'un, quelque chose. Synon. appui, protecteur. Cet homme a de belles protections (Ac. 1835-1935). En pays turc, une protection vaut mieux qu'un droit (NERVAL, Voy. Orient, t. 2, 1851, p. 42) :
2. — J'ai surtout compris, dit Ingelby (...) que vous nous avouez ici, au milieu de gens honorables, de singulières accointances avec l'ennemi et des protections plus que suspectes...
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 318.
C.— ÉCON. POL. Système visant à préserver l'industrie et les produits nationaux de la concurrence étrangère; ensemble des mesures prohibitives ou restrictives prises à cet effet. C'est donc l'agriculture qui demanda et obtint la protection douanière (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 407). L'intervention de produits extérieurs sur un marché crée des perturbations pour la production et pour le commerce dans le pays importateur; aussi des accords, des mesures de protection sont adoptés (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p. 186).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 protections « action de défendre, de protéger » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 357 : sa plus large protections entor nos); b) 1906 protection des sites (d'apr. Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907, s.v. Protection des paysages de France); 1930 protection sociale (Lar. comm.); 1933 protection maternelle et infantile (BIOT, Pol. santé publ., p. 55); 1951 protection civile (J.O., 18 nov., p. 11444, col. 1); 1963 protection diplomatique (Lar. encyclop.); 1967 protection routière (DUB.); 1969 informat. protection des fichiers, de mémoire (GUILH.); 1971 protection de l'environnement (TERN.); 1981 protection rapprochée (Le Monde, 31 juill. ds R. Trad., loc. cit.); 2. a) XIIIe s. proteccions « personne ou chose qui constitue une défense, un abri » (Légende de Théophile ds BARTSCH-HORNING, col. 476, 2 : dama, tu es proteccions/d'umain lignage); b) 1932 « enduit placé sur un métal pour le préserver de l'oxydation » (Lar. 20e); c) 1963 électr. « dispositif permettant de détecter et d'éliminer les anomalies survenues dans un réseau de transport ou une installation électrique » (Lar. encyclop.); 3. 1633 « action de favoriser les intérêts, la carrière de quelqu'un » (VOITURE, Lettres, éd. A. Ubicini, t. 1, p. 191); 4. 1664 écon. pol. (COLBERT, Lettres, Instructions et Mémoires, éd. P. Clément, t. 2, p. CCLXVII ds KUHN, p. 207); 5. 1745 « action de favoriser une activité » (Ch. DUCLOS, Hist. de Louis XI, t. 2, p. 464 : accorder une protection singuliere aux arts et aux talens); 6. 1746 « comportement protecteur » (LA MORLIÈRE, Angola, t. 1, p. 154 : air de protection). Empr. au b. lat. et lat. chrét. protectio « abri, défense; protection (de Dieu) », dér. de protegere (protéger). Fréq. abs. littér. :1 770. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 602, b) 2 056; XXe s. : a) 1 957, b) 2 173.

protection [pʀɔtɛksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1200; lat. tardif protectio, du lat. class. protectum, supin de protegere. → Protéger.
1 a L'action, le fait de protéger (1.), de défendre (qqn) contre un agresseur, un danger; le fait de se protéger ou d'être protégé. Aide, assistance, défense, garde, sauvegarde, secours, tutelle (fig.). || La protection de qqn par qqn. || Assurer la protection de qqn. || La protection des opprimés, le fait de les protéger.
La protection de qqn, par qqn. || La protection du ciel (→ Armure, cit. 5), céleste (→ Consacrer, cit. 1) divine. Bénédiction; → Obsécration, cit. 2. || Amulettes, talismans, considérés comme des gages de protection. || Le mari doit protection à sa femme (cit. 117).Accorder sa protection à… Aider (→ aussi Insister, cit. 2; monarque, cit. 2).
1 S'il est un sentiment inné dans le cœur de l'homme, n'est-ce pas l'orgueil de la protection exercée à tout moment en faveur d'un être faible ?
Balzac, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 920.
Psychiatr. || Idées, délire de protection : constructions délirantes s'exprimant sur le mode hallucinatoire ou plus rarement interprétatif, selon lesquelles le sujet se croit protégé par quelque aide extérieure contre les obstacles de la vie, un danger qui le menace, etc., et qui apparaissent comme thème dans certains délires chroniques (persécution, mégalomanie, érotomanie…).
b (Collectif). || La protection de la métropole (cit. 3) accordée aux colonies. aussi Protectorat (2.). || Mesures de protection en faveur des minorités ethniques. Garantie. || Régimes de protection des incapables majeurs prévus par la loi du 3 janvier 1968. Curatelle, tutelle; sauvegarde (de justice).Protection diplomatique. || Protection sociale. || Protection de l'enfance. || Protection judiciaire des mineurs délinquants. || Protection contre les maladies ( Prophylaxie), contre les accidents du travail. || La protection des consommateurs.
2 Les contraintes imposées aux individus en vertu des principes évidemment si raisonnables de l'hygiène, de la morale, de l'esthétique, de la protection sociale, en un mot de la civilisation, de notre civilisation, soulèvent peu de colère dans le monde moderne.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, IV.
Loc. Protection civile : aide aux populations en cas de sinistre, de guerre…Protection maternelle et infantile (abrév. : P. M. I.), nom d'un service social, en France.Protection rapprochée : le fait de protéger une personnalité contre une attaque éventuelle de ceux qui l'approchent de près. || La protection rapprochée du président est assurée par ses gardes du corps. Par ext. Les moyens qui assurent cette protection.
c Loc. Sous la protection de… Auspice, égide; → 1. Arche, cit. 4; élément, cit. 9; hospitalité, cit. 3.(1690). || Se mettre, se placer (1. Placer, cit. 16) sous la protection de… (→ Se jeter, se réfugier dans les bras de). || Église placée sous la protection d'un saint. Invocation.(1694). || Prendre qqn sous sa protection (→ Sous son aile).
3 (…) insolent cette fois, sous la protection de la force armée, Vimeux frappa des deux poings. Rien ne répondait. Les gendarmes durent s'en mêler, ébranlèrent la vieille porte à coups de crosse.
Zola, la Terre, IV, VI.
2 Le fait de protéger (1.) qqch. || Protection contre… || Protection des récoltes contre le gel, des bâtiments contre l'incendie, etc. || Protection des métaux contre l'oxydation, des fruits contre la moisissure, etc. Conservation. || Protection des sites, de l'environnement.De protection : servant à protéger. || Capuchon, cloche, couvercle, écran, emballage, enveloppe, fourreau, gaine, garde, lunettes, masque, plastron, rideau, visière de protection. Protecteur (I., 6.), et aussi les préf. garde-, para-; etles comp. de 2. parer et de protéger.(Ch. de fer). || Limite de protection d'un signal.Milit. || Zone de protection. Couverture.Biol. || Organes de protection (épines chez les plantes; peau, carapace, cuirasse écailleuse, etc. chez les animaux). || Les paupières sont les organes de protection des yeux.
3 (XIIIe, protectiun). Personne ou chose qui protège. Abri, armure (fig.), asile, bastion (fig.), bouclier (fig.), boulevard (fig.), cuirasse (fig.), 1. glacis (fig.), paravent (fig.), soutien. || « Le Seigneur est notre protection et notre aide » (→ Étonner, cit. 35).
(Mar. et milit.). || La protection d'un navire de guerre, d'un char d'assaut. Blindage, habillage.
Techn. a Couche d'enduit protégeant un métal, un alliage de la corrosion.
b Dispositif détectant et corrigeant les anomalies dans un réseau de transport, un réseau électrique.
c Dispositif de protection des locaux contre le vol. || Protection ponctuelle, garantissant un seul objet. || Protection volumétrique, concernant le volume entier du local.
4 (XVIIe). L'action de protéger (2.), de patronner qqn. ( Appui, patronage, cit. 1); les personnes qui protègent qqn. Protecteur (I., 2.). || Le ministre le prit sous sa protection. Charger (se charger de); → Falloir, cit. 36. || Accorder sa protection à qqn. ( Grâce).Avoir de hautes protections. || Se chercher des protections.Par protection. || Faveur, dérogation obtenue par protection, par protection spéciale.
4 Le marquis de Saint-Albans l'avait pris sous son admiration spéciale, — protection ne dirait pas assez.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Dessous de cartes… ».
5 Quoi qu'il en fût, la protection du préfet s'était retirée du député sortant, pour se porter sur M. Rochefontaine, l'ancien candidat de l'opposition (…)
Zola, la Terre, IV, V.
5 (1685). Action de protéger (3.) une activité, de favoriser la naissance ou le développement de qqch. || Une époque où les progrès des lettres sont encouragés par la protection des chefs de l'État. Encouragement (→ 1. Or, cit. 31).
6 (1664). Écon. Politique qui tend à protéger (4.) les produits nationaux contre la concurrence étrangère; l'ensemble des mesures prises pour les protéger. || Système de protection. Protectionnisme.
6 Sans doute, des choses ont bien marché à la suite des traités de 1861, on a crié au miracle. Mais, aujourd'hui, les véritables effets se font sentir, voyez comme tous les prix s'avilissent. Moi, je suis pour la protection, il faut qu'on nous défende contre l'étranger.
Zola, la Terre, II, V.
7 (1764). Comportement protecteur (II., 2.). || Un air, un ton, un sourire de protection.
7 Il était, je crois, de cette famille d'esprits qui ne sont susceptibles que d'amitiés dévalantes, je veux dire : accompagnées de condescendance et de protection. Même au plus chaud de notre passion il me faisait sentir que je n'étais pas né comme lui.
Gide, Si le grain ne meurt, I, VI, p. 176.
CONTR. Agression, attaque, déprédation, hostilité, oppression, tyrannie.
DÉR. Protectionnisme.
COMP. Autoprotection, surprotection.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • protection — Protection. s. f. v. Action de proteger. La protection de Dieu. la protection du Ciel. Loüis XIII. a mis la France sous la protection particuliere de la Vierge. c est une puissante protection que la sienne. prendre la protection des opprimez.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Protection — (etwas spezieller auch Protection Switching) bezeichnet in Kommunikationsnetzen die Möglichkeit, im Fehlerfall automatisch auf redundant vorgehaltene Ressourcen umzuschalten. Den im Regelfall benutzten Kommunikationsweg (Leitung, Verbindung)… …   Deutsch Wikipedia

  • Protection — Saltar a navegación, búsqueda Protection Álbum de Massive Attack Publicación 26 de septiembre de 1994 Grabación …   Wikipedia Español

  • Protection — Студийный альбом Massive Attack Дата выпуска 26 сентября, 1994 Жанр …   Википедия

  • Protection — Pro*tec tion, n. [L. protectio: cf. F. protection.] 1. The act of protecting, or the state of being protected; preservation from loss, injury, or annoyance; defense; shelter; as, the weak need protection. [1913 Webster] To your protection I… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • protection — Protection, f. acut. Emparement, Defense, Tutela, Il vient de Protegere. Demeurer en la protection et sauvegarde du peuple Romain, In fide populi Romani manere. N estre sous l obeissance et protection de personne, In nullius fide esse. Recevoir… …   Thresor de la langue françoyse

  • protection — pro·tec·tion n 1: the act of protecting: the state of being protected entitled to constitutional protection 2 a: one that protects b: supervision or support of one having less power protection of endangered species 3: the freeing of the producers …   Law dictionary

  • Protection — Protection, KS U.S. city in Kansas Population (2000): 558 Housing Units (2000): 297 Land area (2000): 0.951816 sq. miles (2.465191 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.951816 sq. miles (2.465191 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Protection, KS — U.S. city in Kansas Population (2000): 558 Housing Units (2000): 297 Land area (2000): 0.951816 sq. miles (2.465191 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.951816 sq. miles (2.465191 sq. km) FIPS code …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • protection — (n.) late 14c., from O.Fr. protection (12c.), from L. protectionem a covering over, from protectus, pp. of protegere protect, cover in front, from pro in front + tegere to cover (see STEGOSAURUS (Cf. stegosaurus)). The O.E. word for protect was… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.